Economie et métiers de la transition : notre premier rapport est sorti !

Depuis une année, nous travaillons sur un programme de recherche Economie et métiers de la transition écologique en région lyonnaise. Sa vocation : étudier cette économie qui regroupe, dans notre région, plus de 500 structures porteuses des solutions nécessaires face aux défis écologiques.

Au menu de nos questions pour cette première année : comment la définit-on ? Combien trouve-t-on de structure dans notre région lyonnaise ? Où sont-elles ? Quels sont les secteurs concernés ? Combien d’emplois représente-t-elle ? Autant de questions auxquelles s’attaque notre premier rapport ! 

Économie et métiers de la transition en région lyonnaise

Des distinctions fondamentales

Première étape de notre rapport, définir cette économie de la transition par rapport à d’autres notions importantes comme celles d’économie verte, d’économie verdissante et d’économie sociale et solidaire

Ainsi, la notion d’économie verte rassemble des secteurs d’activité autour des enjeux environnementaux (rénovation, énergie renouvelable, gestion des déchets…) sans déterminer un engagement sincère dans la transition. La notion d’économie verdissante renvoie, elle, à la nécessité d’évolution de nombre d’activités économiques (restauration, agriculture, espaces verts, industries dans leur ensemble…) dans une perspective de transition, sans déterminer un degré d’évolution réelle. Enfin la notion d’économie sociale et solidaire renvoie actuellement à un ensemble de statuts de structure (associations, coopératives, fondations, mutuelles) qui, si elles sont le terreau des structures de la transition ne les recouvrent pas entièrement. Le choix de la notion d’économie de la transition est d’étudier les structures qui accomplissent la bascule vers une société réellement écologique et solidaire

Vous retrouvez plus de détails dans notre rapport ainsi que dans notre premier article d’ouverture Les emplois verts sont-ils vertueux ? Un article pensé comme un manuel de décryptage pour travailler dans des métiers réellement écologiques et solidaires.

Quelques chiffres clés pour saisir son impact (encore limité) dans notre région 

Cette première année de recherche nous a permis d’identifier 554 structures porteuses de la transition sur notre territoire lyonnais. 

Ce sont pour 26% des associations et 63% des entreprises. Elles participent toutes pleinement à la bascule de nos modes de vie en agissant sur tous les sujets de notre quotidien : alimentation, mobilité, habitat, agriculture, énergie… 

Très dynamiques, elles sont pour la plupart jeunes (⅓ ont moins de 5 ans d’ancienneté) et de petite taille (⅔ ont moins de 6 salariés) et rencontrent d’importants défis à relever pour grandir et mener la transition. 

Des défis qu’elles voient positivement : 90% des responsables de structures sont ainsi optimistes par rapport au futur et aux enjeux de la transition écologique de notre territoire.

Les 7 grands défis de développement mis en lumière dans notre rapport 

Si les impacts des structures de la transition dans le processus d’évolution écologique et solidaire de notre société est encore limité, ils sont visiblement croissants. Ainsi, ces structures sont appelées à grandir et à changer d’échelle à plusieurs reprises dans leur développement. Une évolution qui amène des défis que notre rapport commence à étudier et auxquels nos formations Boîte à outils souhaitent répondre.

  1. Accomplir les changements d’échelle successifs 
  2. Casser le plafond de verre : sensibiliser, communiquer, mobiliser
  3. Stabiliser et pérenniser son activité économique 
  4. S’intégrer dans un ou des écosystèmes : rencontrer, consolider, fertiliser 
  5. Structurer ses ressources humaines : recruter, accueillir, accompagner, animer 
  6. Adapter et outiller son organisation face aux défis de croissance
  7. Construire une gouvernance partagée, pertinente et efficace

Les 5 grands leviers pour les accompagner dans leur développement 

Afin d’accompagner le développement des structures de la transition des leviers existent. Ils ont un rôle décisif pour permettre une évolution de chaque structure et de toute notre économie. Dans notre rapport, nous avons choisi de commencer par en étudier cinq. 

  1. Les dispositifs d’accompagnement
  2. Les dispositifs de formation
  3. Les acteurs noeuds
  4. Les acteurs d’innovation, de rupture et de bascule
  5. Les appuis des institutions publiques

Vers un observatoire Economie et métiers de la transition en région lyonnaise

Ce rapport n’est que la toute première pierre de notre programme de recherche Economie et métiers de la transition en région lyonnaise. L’objectif en 2022-2023 est d’avancer vers la construction d’un observatoire de cette économie et de ces métiers qui permettra de nourrir encore davantage nos connaissances, nos accompagnements, nos formations et tous les acteurs engagés dans le développement des entreprises et des associations porteuses de la transition écologique et solidaire dans notre région.

L'Institut

Notre Institut

Notre équipe

Nos partenaires

Mentions légales

Les formations

Nouvelles Voies

Boîte à outils

Sur-mesure

Institut Transitions
34 rue Rachais, 69007, Lyon.

contact@instituttransitions.org

Suivez-nous !

Espace presse

L'Institut dans les médias